En quoi consiste le travail de l’ingé son en studio ?

0 commentaire

« L’ingé son qui nous intéresse chez Studiomap, c’est celui qui gère l’enregistrement et la création de votre morceau pendant votre séance studio« 

Dans cet article, on vous explique un peu en quoi consiste le travail de l’ingé son en studio. Il faut le préciser d’entrée parce que “ingé son” c’est 20 métiers différents dans autant de secteurs d’activités. 

En effet, un ingénieur du son peut tout aussi bien être un artiste (beatmaker ou sound designer), un opérateur du son à la radio / télévision, un musicien ou encore un technicien live (concert, festival, événements etc). Les ingénieurs du son ont d’ailleurs tendance à diversifier leur travail en début de carrière et cumulent plusieurs de ces casquettes, avant de se spécialiser. Il est donc tout à fait possible que votre beatmaker préféré ait commencé par accompagner Patrick Sébastien en tournée ou par faire le doublage de La Petite Sirène 2… Il n’y a pas de mauvaise école. 

L’ingé son qui nous intéresse chez Studiomap, c’est celui qui gère l’enregistrement et la création de votre morceau pendant votre séance studio. Son travail se décompose en plusieurs parties et chaque ingé a son caractère, ses préférences et sa « patte » artistique. Il est important de connaître un peu l’ingé son avant de commencer à enregistrer, et surtout de bien communiquer avec lui quand vous êtes en studio. Généralement, ce sont des passionnés de musique et des artistes comme vous, donc ils sont cools.

Le premier travail de l’ingé son c’est d’être à l’écoute des artistes pour faire en sorte que chaque musicien se sente à l’aise pendant sa séance. Il peut parfois aménager la configuration du studio, le placement des artistes, des micros etc. Loin de vouloir tout diriger, il est là pour vous guider lorsque vous arrivez en studio pour que vous puissiez vous concentrer pleinement sur votre musique. 

La technique

Bien évidemment, l’ingé son connaît tout le matériel par cœur. L’environnement du studio est un véritable vaisseau spatial high-tech avec des boutons et des consoles partout. Plus le studio est grand, plus il y a de matériel à maîtriser, de micros à placer, de problèmes d’acoustique à résoudre etc.

On a tous le cliché en tête du technicien mystérieux derrière son immense console analogique, et parfois c’est le cas. Heureusement aujourd’hui tout est digitalisé et le gros du travail de l’ingé s’effectue sur un MacBook très cher en utilisant les logiciels de MAO et de mixage (cf. Article MAO) que vous connaissez tous plus ou moins.

L’ingé maîtrise parfaitement tous ces outils, sait comment enregistrer une voix (masculine ou féminine), comment régler l’intensité de votre instrument de musique etc. Il vous fera gagner un temps précieux pour vous consacrer uniquement à votre titre sans vous soucier des problèmes techniques. 

La création

Comme on vous l’a dit plus tôt, chaque ingé son est différent. Il faut ajouter à cela le fait que si vous effectuez votre séance studio tard le soir, il est possible que l’ingé soit là depuis de longues heures et ait vu défiler pas mal de monde. Soyez patient l’un avec l’autre et tout se passera à merveille !  

Loin de se résumer à l’enregistrement brut de votre titre, le travail de l’ingénieur du son peut avoir une dimension artistique très importante. C’est pour cette raison que Studiomap vous conseille de vous renseigner avant sur le studio où vous réservez, sur ses ingés et sur les styles de musique auxquels ils sont habitués.

Bien sûr, un ingé expérimenté saura vous guider aussi bien sur de la Trap que sur de la variété française. Cependant si vous voulez composer en Studio et que vous recherchez un ingé qui fait office de beatmaker, il est important de comprendre son identité artistique, ses préférences musicales etc.

Une séance studio qui se passe bien vous donnera envie de revenir record avec un ingé en particulier. De plus, si cet ingé vous connaît déjà il pourra assurer une vraie direction artistique à votre projet et vous aider à affirmer votre identité. 

Gardez bien à l’esprit qu’une séance studio est souvent un lieu de rencontre privilégié. On ne compte plus les histoires des artistes « repérés » par des ingés sons à la suite d’une séance studio, et inversement. Certaines séances studio ont même donné naissance à des albums mythiques, et croyez bien que l’ingé son ce jour-là y est pour quelque chose. Sinon vous pouvez toujours retourner saigner FL Studio seul dans votre Home-studio et attendre de passer sur une playlist Spotify… A vous de voir. 

L’enregistrement

Si la maquette de votre morceau est déjà terminée et que vous venez uniquement pour enregistrer, l’ingé sera là pour assurer une qualité sonore impeccable et appliquer à la lettre les instructions que vous lui donnez.

On ne le répète jamais assez mais la clé de la réussite d’un bon enregistrement c’est la communication. Si vous trouvez que le retour est trop faible : dites-le. L’effet sur votre voix ne vous convient pas : faites-le lui savoir. Si vous êtes poli et sérieux dans votre travail, inutile d’avoir peur d’agacer l’ingé parce que c’est la 19e prise et que vous n’êtes toujours pas satisfait ; c’est son boulot. N’hésitez pas à lui demander son avis et à le solliciter si vous pensez qu’il faut refaire une prise.

Même s’il peut avoir l’air d’être un cyborg mi-homme mi-carte son, l’ingé est un être humain avec une expérience dont il faut tirer profit.

Le mixage

Le mixage (cf. Article Mixage) consiste à choisir les meilleures pistes (voix et instruments), y apposer les bons effets et traiter le son jusqu’à ce que votre titre soit terminé. C’est la dernière étape (et selon nous la plus déterminante) de la création.

C’est aussi le plus gros du travail de l’ingénieur du son, l’apogée de son art. Après avoir composé puis enregistré toutes les prises de votre titre, c’est le moment de faire des choix.

Bien qu’il soit essentiel que vous ayez votre vision du projet et que vous ayiez le dernier mot, restez à l’écoute de l’ingé et ne négligez pas sa vision des choses. Il saura vous aider à équilibrer votre titre, à donner de l’intensité lorsqu’il le faut, à effectuer les bonnes transitions pour donner une véritable couleur à votre projet.

Bonus : Le mastering

Si le mixage de votre titre était un gâteau, le mastering ce serait la cerise. C’est l’étape ultime pour faire de votre son une pépite. Comme c’est un peu long et assez complet, Studiomap vous invite à consulter l’article (insert. Article Mastering).

Conclusion

Alors que le nombre de home-studios et de label indépendants explose dans l’industrie musicale, le rôle des ingés son gagne peu à peu en visibilité. Ce sont des acteurs indispensables de la scène musicale. Ils sont souvent auteurs et compositeurs de nombreux titres sans toujours apparaître au générique, et sont encore trop peu crédités pour le travail.

Gardez bien à l’esprit que c’est eux, et non un micro à 5000 euros, qui feront que vous revenez en studio ou pas.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.