Le travail de photographe

0 commentaire

Le photographe, réel travailleur de l’image, peu importe son univers, sait réaliser des prises de vue généralement dans les domaines de la mode, de l’événementiel privé (mariages) ou culturels (concerts, spectacles), de l’actualité, du paysage.

 

Il est avant tout un créatif, car, c’est dans ses yeux et grâce à son regard qu’il nous retranscrit la réalité ou plutôt sa réalité pouvant refléter son propre imaginaire.

 

Dans un premier temps, il sera tâché de comprendre quels sont de facto les qualités requises pour être un bon photographe ; au sens large bien évidemment. Dans un second, nous nous cantonnerons à la description du métier de photographe à savoir ses missions. Enfin, une vue d’ensemble sur les opportunités, les perspectives d’évolution, le salaire et les possibles formations liées au métier sera établie. 

Comment savoir si je ferais un bon photographe ?

Nous avons rencontré un jeune photographe talentueux et hautement demandé dans la capitale, pour préserver son anonymat, nous l’appellerons Anatole.

 

Dans son court entretien : Anatole nous explique que pour être photographe, inventif et créatif, il ne faut surtout pas se poser de question et toujours être prêt (batterie chargée, carte mémoire, et appareil sous le bras). Le reste n’est qu’improvisation, feeling et ambition dans les tentatives.

 

Aussi, étant parfois en contact avec des modèles ou des clients, le photographe doit être doté de fortes qualités relationnelles afin de pouvoir mettre à l’aise les personnes avec qui il travaille et produire un travail de qualité.

 

Lorsqu’il travaille seul, un photographe est chargé de la production de ses photos depuis la prise de vue jusqu’au tirage. Le tirage est dans la plupart des cas délégué.  Il est donc logique qu’il doive connaître parfaitement son environnement professionnel afin de ne collaborer qu’avec des personnes de confiance.

C’est quoi au juste le métier de photographe ? 

Tout d’abord, il existe plusieurs types de photographes à proprement parler. Qu’ils soient indépendants ou salariés, les photographes se répartissent dans une multitude de domaines.

 

Certains travaillent pour des grosses structures, d’autres pour des particuliers.

Certains travaillent dans des domaines créatifs comme la mode, la photographie artistique, la photographie de guerre au sein du journalisme et d’autres photographient pour des évènements, ou des objets, produits dans la publicité.

 

Mais de manière générale, le photographe doit :

  • Réaliser des prises de vues en accord avec la volonté du client 
  • Adapter le contraste, la lumière et le cadrage pour créer une harmonie avec ce sur quoi il travaille 
  • Faire les retouches 
  • Développer et tirer ses photos pour les livrer 
  • Entretenir son matériel 
  • S’adapter aux évolutions en la matière 
  • Mettre à l’aise ses collaborateurs divers 
  • Se renouveler constamment et être inventif 

Comment débuter et que puis-je espérer dans ce corps de métier ? Dois-je me former ? 

Obtenir un poste de salarié relève de l’impossible dans ce domaine pour un photographe débutant. C’est pourquoi la majeure partie des photographes travaillent souvent à leur compte, en tant que free-lances.

 

Le cheminement est simple, il s’agit d’abord de se faire connaître par l’intermédiaire du bouche à oreille, travailler avec de différents types de clients sur des sujets différents afin de diversifier ses « skills », progresser et se faire une réputation dans le milieu. Mais il n’existe pas de règle.

 

Le salaire brut d’un photographe débutant est estimé à 1500 brut. Mais l’avantage de ce corps de métier est qu’il permet un mode de vie atypique à savoir celui de la liberté. En effet, ici, pas de Patron, pas d’horaires fixes.

 

S’agissant des formations, il s’agit là d’un métier grandement ouvert aux autodidactes. Toutefois les diplômes sont de plus en plus appréciés :

 

  • Le BTS photographie n’est ouvert qu’aux bacheliers de la section S ;
  • Le Bac pro photographie remplace depuis 2012 le CAP photographie et permet à des élèves de 3e de se former en 3 ans ;
  • Les écoles nationales de photographie sont très sélectives et offrent des formations de 3 ans après une entrée sur concours à Bac+2 ; 
  • Les universités proposent des masters pro arts avec mention photographie. L’université Paris-VIII propose une MST photographie et multimédias parmi les plus réputées ; 
  • Les écoles privées délivrent également des diplômes en photographie, mais tous ne sont pas homologués.

Pour obtenir un poste salarié fixe, les candidats doivent souvent prouver leurs compétences en matière de photographie. Leurs books peuvent ainsi se révéler décisifs et primer sur leur formation.

Studiomap, une superbe alternative pour les photographes débutants et confirmés cherchant une Marketplace. 

Sudiomap vise à simplifier la vie des freelances créatifs. En effet, il permet à ces derniers de trouver des clients en quelques clics, cette application disponible sur l’Apple store, Android et internet est totalement gratuite. Elle recense des milliers de freelances et permet de se faire un portefeuille de clients assez rapidement. Alors n’attendez plus, créez votre profil : https://www.studiomap.fr/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.